jeudi 13 décembre 2007

Malé vas-tu ?

Paradis des plongeurs sous-marins, la manne touristique a permis aux Maldives de sortir de leur splendide isolement. Plus de mille îles disséminées dans une eau des plus cristallines, des lagons peuplés de milliers de poissons multicolores, des plages immaculées de sable fins ont permis de parachever ce tableau idyllique. À 25 km de Malé, la capitale, le White Sand Resort & Spa construit sur l’atoll d’Ari a été créée pour faire de votre rêve une réalité. Les bungalows sur pilotis superbement décoré permettent un accès direct au lagon. Ici tout n’est que calme, luxe et volupté pour qui saura se laisser emporter par le doux murmure du vent léger, seul trouble-fête pour le moins délectable. Au Coconut Spa, bien-être et remise en forme seront au programme entre excursions et sports nautiques. Bref le coup de cœur de Oovatu est un vrai bon plan !
Oovatu Voyages, 99 bd Malesherbes, 75008 Paris. Tél. : 0826 466 646. www.oovatu.com
Maeva Destombes

Scuba divers paradise, Maldives is more than one thousand islands surrounded with crystal blue waters, lagoons with colorful fishes, white sand beaches.
25 km from Male, the capital city, White Sand Resort & Spa built on Ari Atoll make your drams become true. Over water wonderfully decorated bungalows allow a direct access to the lagoon. Here, everything is calm and luxury if you let the gentle wind take you to pure sensual pleasure At Coconut spa, health and vitality is the program between excursions and nautical sports.

Épices précieuses et tradition


Jadis objets de toutes les convoitises, les épices servaient aussi comme monnaie d’échange. Elles symbolisaient le voyage et l’aventure des chasses aux trésors. Aujourd’hui elles nous évoquent plutôt l’exotisme et les contrées lointaines. Il en existe plus de 600 et de nombreuses sont actuellement utilisées en cosmétique et en parfumerie. Une fois de plus Les Thermes Saint Germain vous propose un voyage sensitif des plus inattendu avec son massage aux épices précieuses. Destination l’île de Kho Samui, au sud de la Thaïlande, judicieusement surnommée l’île de la tentation. Là-bas, outre la mer turquoise et le sable blanc, ce sont les traditions millénaires qui vous tendent les bras. Et parmi ces traditions, le massage aux herbes et aux épices chaudes tient une place plus que prépondérante. Les ingrédients sélectionnés, parmi lesquels jasmin, lotus, lavande, gingembre, menthe poivrée… Sont ensuite enroulés en pochon. Ils exhalent alors tous leurs arômes grâce à leur récolte précoce et permettent de vous offrir deux massages, l’un relaxant et l’autre tonifiant. Le pochon réchauffé dans de l’huile de sésame et de gingembre parcours alors votre corps et délie toutes vos tensions unes à unes. Laissez-vous aller à la plénitude.
Les Thermes Saint Germain, 5 passage de la Petite Boucherie, 75006 Paris. Tél. 01 56 81 31 11. www.les-thermes.com
Maeva Destombes

Yesterday spices were so precious that they were used as a currency. They were symbol of travels and adventures. Now, they call to mind exotism and far countries. More than six hundred spices exist, a lot of them used for cosmetics and perfumes. Once again, Thermes Saint-Germain offers you a sensitive journey with massages based on precious spices.
Destination Kho Samui Island, south of Thailand, also known as Temptation Island. There, crystal blue seas, white sand beaches and out of age traditions like herb and hot spices massages. Selected ingredients (jasmine, lotus flowers, lavender, ginger, peppermint...) are rolled in a pouch; you can then smell their marvelous odors and have relaxing and tonic massages. The pouch, heated with sesame and ginger oil will lead you to serenity.

Shopping solidaire

Fort de la tendance qui s’est emparé des pays industrialisés et qui ne se dément pas depuis plusieurs années, Survival propose aujourd’hui une boutique On-line. Peu de choix mais une sélection d’objets très méticuleuse. Car l’ambition de Survival est avant tout de faire connaître et aimer des peuples peu à peu oubliés, alors pourquoi pas à travers leur art ! Cette démarche vers un commerce équitable s’inscrit parfaitement dans la mission de soutien des peuples indigènes. Des magnifiques bijoux touaregs et mapuche, des carnets décorés de perles tissées par les zoulous, des saladiers accessoirisés de leurs couverts provenant de coopératives thaïlandaises, du café cultivé dans le Chiapas produits par les peuples autochtones. Des tee-shirts bios à messages altermondialistes, des CD ou des DVD, des cartes de vœux, agendas et calendriers en produits dérivés. Un seul but, celui de financer les campagnes en faveur des plus menacés. Pour vos cadeaux de fins d’années ou simplement pour le plaisir d’offrir, une seule adresse : http://catalogue.survivalfrance.org.
Maeva Destombes

To enforce actual tendency of industrialized countries, Survival recently opened an on-line shop. Not much choice but a very meticulous selection of forgotten people objects.
Fare trade is the basis of the mission to help tribal people. Wonderful Touareg and Mapuche jewels, notebooks with pearls from Zulu people, salad bowls from Thai coop, coffee from Chiapas, tee shirts with altermondialist messages, CD, DVD, wish cards, calendars.
The only goal is to finance campaigns for the most threatened people.
For your Christmas gifts or only for a little treat, don't forget this address

Renouveau de bonheur

Toujours plus de bien-être, c’est ce que nous propose le Centre Athénée Thalasso de l’hôtel Radisson Sas Resort & Thalasso à Djerba en Tunisie. Après 6 mois de travaux d’embellissement et d’agrandissement dans un relookage totalement « esprit spa », le centre s’étend désormais sur 3000 m2 de pur bonheur. À moins de 2 heures de la France une piscine d’eau de mer intérieure et extérieure munie de son solarium vous permettra un farniente bien mérité. Un hammam des plus spacieux et son bassin d’eau de mer pour ceux qui aiment transpirer. Des cabines équipées des nouvelles technologies en matière de minceur (LPG Huber, Lift 6, M6 Key module) pour les férus de leur ligne. Deux nouvelles cabines esthétiques Grand Luxe et une cabine de soins traditionnels orientaux pour les fans de papouilles. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, Jet Tour programme des « séjours thalassothérapie » d’une durée allant de 4 à 6 jours à des prix défiants toute concurrence. De quoi ne pas hésiter un instant pour s’offrir une petite remise en forme de la tête aux pieds.
Radisson Sas Resort & Thalasso, Djerba, Houmt Souk, Zone Touristique Djerba, 4128. Tél. : +216 7575 7600. Jet Tour : 0 825 30 20 10 ou www.jettours.com.
Maeva Destombes

Always more well-being, that is what is offered by Thalasso center at Radison Sas Resort, Djerba Island, Tunisia After six month period of renewal to make it greater and more attractive, the Thalasso center is now 3000 sq. meters of pure happiness.
At only two hours from France, a seawater indoor and outdoor swimming pool with a solarium will wait you for a deserved rest. A very spacey hammam with its sea water pool if you like to sweat; cabins with new health technology if you want to become thinner; two new esthetic cares Grand-Luxe cabins and an oriental traditional care cabin for massage lovers. To complete your happiness, Jet Tour offers you Thalasso stay for 4 to 6 days at a very attractive price; don't hesitate!

Recherche holistique

L’Ayurveda, la méditation et le yoga vous inspirent ? Vous êtes à la recherche de votre nature profonde ? Partez à la rencontre des soins royaux et holistiques des Jivas Spas, label de spa créés par les Taj Hotels Resorts and Palaces. Au Jiva Grande Spa de l’île Maurice tout invite au bien-être, au dépaysement et à la sérénité. Situé sur l’une des plus belles plages de l’île, faisant face à la Baie de Tamarin, le spa évoque sans conteste l’architecture mauricienne saupoudrée d’une touche coloniale si chère aux voyageurs. Pavillons de soins, sauna, hammam sont construits au milieu d’une nature luxuriante mais accueillante. Les soins sont à la hauteur de ce que recherche les clients qui choisissent cette destination. Tout commence par une consultation personnalisée avec un médecin ayurvédique. Suit une certaine gastronomie visant à purifier le corps. Les produits utilisés lors de vos différents soins sont 100 % naturels fabriqués avec des ingrédients locaux. Les soins proprement dits sont dans la grande majorité de traditions indiennes et ont été conçus pour guider chaque client sur le chemin de l’équilibre physique et métaphysique.
Taj Exotica Resort & Spa, Wolmar, Flic en Flac, Mauritius. Tel: +230 403 1500. Fax: +230 453 5555. Email: exotica.mauritius@tajhotels.com
Maeva Destombes

Are you inspired by Ayurveda, meditation or yoga? Do you want to know your deep nature? Go for Royal and holistic cares at Jiva Spas created by Taj Hotel Resort and Palaces.
At Jiva Grand Spa, Maurice Island, everything is made for well-being, disorientation and serenity. Located on one of the most beautiful beaches, facing Tamarin Bay, the Spa is built in Mauritian style with a touch of colonialist style. The villas, sauna and hammam nestle in luxuriant and welcoming vegetation. You begin with a personalized consultation with an ayurvedic doctor; then gastronomy will help you to purify your body; products used during your cares are 100% natural, made with local ingredients. Cares are mainly Indian traditional and will lead you to physical and metaphysical balance

Retour du printemps

Une jolie cour, loin du brouhaha de la rue, abrite cet institut résolument cosmopolite. En pénétrant dans ce jardin presque secret, oubliés le stress et les soucis quotidiens ! Le décor est le premier atout de cette nouvelle adresse. L’ensemble du lieu alterne entre le yang et le yin, la lumière et l’obscurité. Le rez-de-chaussée est illuminé tandis que le sous-sol où se trouvent les salons de massage se présente comme une matrice sombre prête à vous materner. Des ambiances différentes et exotiques plongent ensuite le visiteur dans un état d’esprit apte à recevoir les soins qui lui seront prodigués. La scénographie créée par Design Productions est en effet un savant mélange qui donne une atmosphère thaïlandaise, japonaise, indienne, chinoise ou indonésienne aux cinq alcôves accueillantes. Partout du bois, symbole chinois du printemps. Sous forme de matériaux aux sols ou sur les murs mais aussi pour les meubles, tous fabriqués sur mesure à Bali. Les 10 masseurs aux doigts de fée de cet institut sont de véritables experts en la matière. Une vingtaine de soins qui pour certains durent 4 heures (le Royal Asia, le Royal Ayurveda, le Royal Thaï) sont proposés aux clients. Du pur bonheur en perspective ! Et si l’envie vous prend, vous pourrez vous aussi vous initier à la pratique des massages.
Maxam, 34 bis rue Vignon, 75009 Paris. Tél. 0820 820 618. Du lundi au samedi de 10h à 22h. www.maxam.cc
Maeva Destombes

In a nice patio, far from noisy streets, this cosmopolitan institute will make you forget modern life stress and problems. Decoration is the first asset of this new address. The whole place goes from Yang to Yin, light to obscurity. Ground floor is illuminated, underground, where massage rooms are, seems to be a dark matrix, ready to matern you. Different and exotic moods will help you to receive cares. Design Production created scenography as a mixture of Thai, Japanese, Indian, Chinese and Indonesian moods in five alcoves. Wood, Chinese symbol of spring, is everywhere: on floor, on walls and for furniture especially made in Bali. The ten master masseurs are real experts. Around twenty cares are offered to customers, some of them lasting up to four hours (Royal Asia, Royal Ayurveda, Royal Thai); this is pure happiness. If you wish, you even can be initiated to art of massages.

Viens dans mon arbre

« Maître corbeau sur un arbre perché… ». Loin de cette fable où le héros idiot est un oiseau noir, souvent de mauvaise augure, ce restaurant cherche plutôt à faire remonter à la surface, l’un des souvenirs universels, commun à tous les hommes, celui de l’arbre et du bois. Car l’arbre a toujours fait partie de la vie de l’homme. Le bois est façonné, travaillé, sculpté depuis la nuit des temps. L’homme a longtemps été en symbiose totale avec la nature. Les souvenirs d’enfance sont bien souvent des balades en forêt, ou la construction de cabane en bois. Merlin l’Enchanteur vivait dans la forêt. Un tel retour aux sources vous enchante ? Le cœur de ce restaurant n’est autre qu’un arbre. Ici, pas d’étages mais des mini-terrasses qui ressemblent à s’y méprendre à nos cabanes magiques, ou des balancelles très prisées par les amoureux. Le cadre a quelque chose de magique. La cuisine quant à elle se veut inventive et raffinée, les saveurs sont exquises avec cette petite touche d’exotisme originale. Besoin d’un petit massage, passez au « nid », l’Espace Relaxation, entre deux plats. Une adresse à ne vraiment pas manquer !
Sur un arbre perché, 1 rue du 4 septembre, 75002 Paris. Tél. : 01 42 96 97 01. Ouvert tous les jours sauf le dimanche. www.surunarbreperche.com
Maeva Destombes

For a very long time the tree has been linked to human life; furniture, house, sculpture, boat have been forever made from trees. To recall us that man is part of nature, this restaurant is, in fact, a tree. Here, no stores but mini terraces looking like our childhood tree houses, swinging chairs searched by lovers. This place is magic Cuisine is inventive and refined, an exquisite taste with a touch of exotism You need a massage? between main dish and desert go to the « nest » the relaxation place. You must go to that tree.

Fare Tahiti, un goût de paradis

C’est LE lieu de rendez-vous des polynésiens et des nostalgiques de la Polynésie à Paris. Non seulement la déco est typique du pays, nappes en tissus impression Tapa, plantes tropicales, colliers de fleurs d’hibiscus ça et là, mais l’accueil y est aussi fait par de vraies et jolies vahinés. La cuisine, elle non plus ne décevra pas les inconditionnels, surtout le dimanche, jour du ma’a traditionnel. Poisson mariné à la tahitienne, poulet fafa, Pua’a chou, porc sauce tio, Mahi-mahi grillé, poe banane et lait de coco et parfois même du fafaru et son miti ue. Le soir vous pourrez assister à un spectacle complet et festif. Voyage assuré !
Fare Tahiti, 11, rue Godot-de-mauroy, 75009 Paris. Tél. : 01 47 07 35 77- Fax : 01 47 07 75 03. Métro Madeleine. Du lundi au samedi de 12 h à 16h formule de 8,50€ à 16€, spectacle + dîner du jeudi soir (de 30€ à 45€) au samedi soir (de 39€ à 45€), premier dimanche du mois ma’a tahiti traditionnel et orchestre de 12 h à 18 h, formule à 30€.
Maeva Destombes

Quand dégustation rime avec passion

Créée en 1932 par un antillais pure souche, Joseph Louville, l’ancienne boutique d’Antiquité transformée en rhumerie n’a jamais démenti son succès. Cette brasserie qui a fêté ses 70 ans d’existence, a rassemblé toute sorte de passionnés de cette boisson mythique, parmi lesquels Henri Salvador, Antonin Artaud, Marcel Aymé, Man Ray… La carte présente aussi bien des collations à grignoter, comme les accras de morue, le boudin noir, les tartines de crabe, les bananes plantins, que des cocktails à base de rhum ou des cuvées exceptionnelles de rhum d’origine. Consommés secs ou en ti’punch tradionnels, bienvenu sur la route des rhums !
La Rhumerie, 166 bd St Germain, 75006 Paris. Tél. : 01 43 54 28 94. Métro Sain-Germain-des-Près. www.larhumerie.fr
Maeva Destombes

Le monde en un hôtel

Ce lieu n’est pas un simple hôtel au coeur du triangle d’or de Cannes, mais bien une invitation aux voyages. Cinq étages pour cinq continents : l’Amérique créative et lumineuse, l’Afrique sensuelle et orientale, l’Océanie lointaine et paradisiaque, l’Europe lumineuse et romantique, l’Asie traditionnelle et sereine. Lorsque vous descendez de l’ascenseur, c’est bien simple, vous y êtes. Tout a été pensé pour que chaque client ait la sensation de voyager en un clin d’oeil : couleurs idoines, ambiances musicales, parfums, matières utilisées pour la déco et agencement des lieux selon les techniques ancestrales du Feng Shui, projection sur les murs de vidéos touristiques… Et comme les plaisirs passent aussi par le toucher, un espace-détente vous attend sur le toit avec piscine, jacuzzi, hammam, massages… Le restaurant
Mahatma Touch saura lui aussi vous faire voyager grâce à sa gastronomie métissée et aromatisée largement inspirée de lointaines contrées. Au bar du restaurant,
Georges, un jovial martiniquais exilé sur la côte d’azur, peut vous préparer de nombreux cocktails aux saveurs du vaste monde. À vous de choisir, à lui de vous étonner ! Et si l’envie vous en dit, vous pourrez déjeuner sur la plage privée de l’hôtel, avec la Méditerranée pour seul horizon. Le 3.14 est sans conteste un univers pluri-ethnique et multi-culturel.
3.14 Hôtel, 5, rue François Einesy, 06400 Cannes. Tél. : 00 33 (0)4 92 99 72 00. www.3-14hotel.com

Voyageur équitable

Cette petite boutique aux couleurs chatoyantes de l’Afrique, telle que l’on se l’imagine, un camaïeu d’ocre, de rouge et de marron, donne immédiatement le ton. La petite musique ethnique qui vous accueille fait le reste. Ici on vend des produits du commerce équitable, directement importés d’Afrique et du Moyen-orient. Produits alimentaires
(vins, cafés, thés, confiseries…) à des prix abordables. Tableaux d’artistes ou artisanat donneront à votre intérieur ou votre tenue cette petite touche d’ailleurs. N’hésitez pas à demander un petit conseil aux deux patrons, Karine et François, ils sont adorables !
L’arbre du Voyageur, 32, rue de l’Espérance, 75013 Paris. Tél. : 01 53 80 16 10 - Fax : 01 53 80 40 18. Métro Place d’Italie ou Corvisart.

vendredi 7 décembre 2007

Sur mesure

Sortir des sentiers battus et offrir à sa moitié un cadeau original. Oui c’est possible aujourd’hui avec le coffret-cadeaux Weekendesk ! Le concept est très simple. Chaque coffret contient un guide et un chèque-cadeaux sans valeur faciale. Le montant de votre cadeau reste donc secret. La personne à qui vous offrez le coffret choisit un établissement et réserve directement. Le jour dit, le règlement se fait tout simplement avec le chèque-cadeaux qui comprend toute la prestation sans supplément. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner le bon coffret-cadeaux, qui sied à la personnalité du bénéficiaire. 4 univers, 15 coffrets en tout, plantent le décors : votre choix se portera-t-il sur un coffret « gourmand », un coffret « soins », un coffret « activités » ou un coffret « séjours » ? 800 prestations qui vont du simple dîner aux chandelles au séjour féerique dans un hôtel ou un manoir 4 étoiles. Votre sac de voyage est prêt ?
Les Coffrets Cadeaux® 2007, valables jusqu'au 31 décembre 2007, sont disponibles sur www.weekendesk.fr, au 0 820 821 092 ou dans les réseaux de distribution : Virgin, BHV, Nature & Découverte…

You want to offer a really original gift, it is now possible with Weekendesk gift boxes. This is very simple, each gift box contains a guide and a check with no value on it; the amount of your gift remains a secret. The person to whom you offer this present will choose and book the destination, he or she will directly pay with the check and will not have to pay any supplement. You may choose one of the fifteen gift boxes, the best theme for your lover such as sweet tooth box, care box, activity box or travel box. 800 prestations from a candle light diner to a fairy tale travel in a four-star hotel or castle. Have your suitcases ready.

Grand Luxe

L’hôtel Touessrok, l’un des plus luxueux de l’île Maurice, totalement rénové en 2002, auparavant géré par One & Only Resorts, voit sa gestion reprise par Sun Resorts qui en est déjà propriétaire depuis 20 ans. L’équipe, qui restera inchangée, aura pour objectif de maintenir l’hôtel parmi les plus luxueux du monde. Parmi les infrastructures lui permettant de garder son rang, 3 villas grand luxe avec personnel privé, un spa Givenchy, un service de majordome, 5 restaurants, de multiples activités nautiques… De quoi passer des vacances uniques ! www.sunresortshotels.com

Enchères en ligne

Le groupe Starwood Hotels & Resorts Worlwide a décidé de récompenser ses fidèles clients d’une façon plutôt inattendue. Exit les miles aériens. Un site de mise aux enchères à été créé. Le principe est simple. En séjournant dans les hôtels de la chaîne, vous cumulez des points, les Starpoints, qui vous servent à enchérir sur des évènements exceptionnels comme assister à des concerts en VIP, à des avant-premières, des répétitions d’artistes internationaux, des dîners privés organisés par des chefs de renommée internationale… Bref des moments que l’on ne vit qu’une fois ! www.spg.com/moments

Good trip

Prendre le meilleur de chaque culture et en faire un événement servant à sortir de l’isolement chaque voyageur séjournant dans un Westin Hotels & Resorts, c’est aujourd’hui ce que propose l’enseigne internationale avec ses ”Unwind… Un rituel Nocturne signé Westin”. Désormais les lobbys des hôtels seront un lieu de rencontre pour les clients mais aussi un lieu d’expériences inédites. À Paris, Westin vous propose une découverte œnologique des grands crus français ou un cours d’arrangement floral à la française. À Venise, vous deviendrez expert en cocktail Bellini. En Écosse, la dégustation du whisky n’aura plus de secret pour vous. À Pékin, vous serez initié à diverses traditions chinoises comme le Taï Chi ou la peinture à l’aquarelle. De quoi passer de merveilleux moments même loin de chez soi. www.westin.com/unwind

Retour vers le passé

Milieu des années 1930, un bateau appelé Karnak file doucement sur le Nil, amenant ses passagers à travers des paysages féeriques et des escales chargées d’histoire. Karnak l’ancien temple du culte d’Amon, Assouan et son magnifique hôtel en hauteur le Old Cataract, Louxor, Kom Ombo, Edfou, comme vous ne les avez jamais vus. C’est ce que propose STI Voyages avec un séjour à la manière des aristocrates et grands voyageurs du siècle dernier. À bord d’une Dahabeya, sorte de grande felouque anciennement très utilisée pour le transport des marchandises puis de l’élite du début du XXe siècle, vous naviguerez au gré des vents. Longue d’une trentaine de mètres, la Dahabeya contient 6 cabines doubles climatisées comprenant tout le confort nécessaire dans une déco largement inspirée des romans d’Agatha Christie. Un équipage, dont un guide francophone, est à votre service jour et nuit. La douceur de vivre à l ‘Égyptienne, sans limites. STI Voyages, brochure Spécialistes Egypte Les Insolites, La voie royale au gré du Nil, croisière de 10 jours et 9 nuits, à partir de 1730 € hors taxes. Départ de Paris, Genève et Bruxelles les vendredis sur Egypt’Air. www.stivoyages.fr

lundi 29 octobre 2007

Du bon vin aux Big Five

On connaît l’Afrique de Sud, autrefois appelée la basse Éthiopie par les géographes français, pour ses paysages à couper le souffle et ses mines de diamants. Avec Aventuria, découvrez ce pays à l’histoire tourmentée d’une façon originale et hors des sentiers battus. Au sud du pays, partez à la découverte des terroirs vinicoles du Cap de Bonne-Espérance. Sur la route des vins, la ville de Paarl abrite le plus grand cellier du monde. Au Cap, visitez le quartier de Victoria et Alfred Waterfront et ses maisons à l’architecture hollandaise. Au nord-est du pays, dans la province de Mpumalanga, non loin de la frontière avec le Mozambique, soyez surpris par le canyon de la Blyde River – troisième plus grand canyon du monde. Il offre une vue imprenable sur le Transvaal et son histoire est des plus émouvantes. En 1840, les femmes de pionniers ne voyant pas leurs maris revenir de leur recherche d’une route vers Lourenço-Marquès baptisèrent la rivière sur laquelle elles avaient établi leurs camps de base Treur River ou la Rivière des pleurs. Plus tard elles partirent à leurs recherchent et les retrouvèrent tous en vie au bord d’une autre rivière qui fut baptisée Blyde River ou la Rivière de Joie. Autre site touristique de la région du Transvaal et dernière étape de ce voyage proposé par Aventuria : le Parc National Kruger, la plus grande réserve animalière d’Afrique du Sud.
Une petite mise en garde pour nos amies les aventurières. L’Afrique du Sud détient à ce jour le record en matière de criminalité : 20 000 meurtres par an, 30 000 tentatives de meurtre, plus de 50 000 viols et environ 300 000 cambriolages. Donc sortez des sentiers battus, mais pas trop, pour que votre séjour reste inoubliable !

« Du Cap de Bonne-Espérance aux fauves du Parc Kruger. Découverte des plus belles régions du pays ». Autotour 10 jours et 7 nuits. Etapes de charme 4 étoiles et lodges haut de gamme. Safari en 4X4 au Parc Kruger
1 980 € par personne, base double. À partir de 2 participants minimum.
Le tarif (valable jusqu’au 30 avril 2008) inclut les vols internationaux et intérieurs, les taxes d'aéroport, l'accueil francophone au Cap, 5 nuits en étapes de charme 4 étoiles et 2 nuits dans un Lodge haut de gamme dans le Kruger, les petits-déjeuners au Cap, la demi-pension dans la Blyde River et la pension complète au Kruger, la location d'un véhicule de cat. B climatisé en kilométrage illimité, les assurances. Frais d’entrée dans les parcs et options pour le véhicule non inclus. Taper www.aventuria.com ou appeler au 0821 029 941 pour tous renseignements ou pour réserver.

jeudi 25 octobre 2007

Toulouse, la vie en rose



Oman ou les mille et une nuits

Sur les bords du golfe d’Oman et de la mer d’Arabie, le Sultanat d’Oman est la destination désormais à la mode au sein des agences touristiques. Proche des Emirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite et du Yémen, ce territoire aux 1700 Kms de côte et dont le nombre d’habitants n’atteint pas encore 3 millions profite aujourd’hui du rayonnement de ses voisins. Atalante, le spécialiste de l’aventure et des voyages extraordinaires, propose trois itinéraires pour partir à la découverte de cette perle moyen-orientale. « Le trek du sultan » permet d’appréhender les 3 beautés d’Oman : son massif montagneux de Djebel Akhdar dit « la Montagne Verte », son désert de Wahiba et sa mer turquoise. « Oman : mer, désert et wadi » est quant à lui un condensé du pays. À travers des balades tranquilles, le caractère unique de la diversité et du relief contrasté d’Oman, dont les canyons et les wadis, révèlera toute sa splendeur. On dit que Sindbad le marin se serait arrêté à Oman vers le Xème siècle. C’est pourquoi le troisième itinéraire proposé par Atalante « Sur les traces de Sindbad le marin », vous invite sur les traces de ce héros peut-être pas si imaginaire que le laisse supposer la légende. Visite du palais du sultan, rencontre avec des bédouins des sables, randonnés dans les plus hautes montagnes du pays situées dans le Djebel Shams… Vous pourrez même assister à la ponte nocturne des tortues si vous y aller à la bonne période !
Le trek du sultan, 14 jours, à partir de 1970 € taxes comprises selon les dates de départ.
Oman : mer, désert et wadi, 9 jours, à partir de 1430 € taxes comprises selon les dates de départ.
Sur les traces de Sindbad le marin, 9 jours, à partir de 1420 € taxes comprises selon les dates de départ. Réductions enfants : jusqu’à – 120 €. Taper www.atalante.fr pour tous renseignements ou pour réserver.

samedi 29 septembre 2007

Luxe absolu

L’hôtel Maia Luxury Resort & Spa est d’un tel luxe que seuls les plus privilégiés pourront le découvrir. Un cadre magnifique sur l’île de Mahé aux Seychelles, 30 villas disséminées sur la plage de l’Anse Louis et des services dignes des plus grands palaces, dont un Spa La Prairie, permettent à chaque visiteur une ouverture non seulement de l’esprit mais également du corps. Les sens sont peu à peu en éveil. Chaque moment est dicté par la philosophie de ce lieu magique et prestigieux. Tel le symbole de l’hôtel, la fleur de lotus, chacun, tout au long de son séjour redécouvre la finesse de ses sens, s’ouvre à de nouvelles sensations jusqu’alors enfouies sous le stress de la vie quotidienne. Une armada de majordome est là pour réaliser le moindre désir, même les plus irréalisables. Qui a dit que les rêves n’ont pas de prix !
Hôtel Maia Luxury Resort & Spa, forfait Maia/Kuoni Emotions à partir de 7 665 € TTC par personne pour un séjour de 10 jours et 8 nuits dans une villa vue Océan avec petit-déjeuner, vols Air France Paris/Mahé aller-retour en classe économique et transferts privés entre l'aéroport de Mahé et Maia à l'arrivée et au départ. Réservation : 01 42 85 60 00. www.maia.com.cs

Retour vers le passé

Milieu des années 1930, un bateau appelé Karnak file doucement sur le Nil, amenant ses passagers à travers des paysages féeriques et des escales chargées d’histoire. Karnak l’ancien temple du culte d’Amon, Assouan et son magnifique hôtel en hauteur le Old Cataract, Louxor, Kom Ombo, Edfou, comme vous ne les avez jamais vus. C’est ce que propose STI Voyages avec un séjour à la manière des aristocrates et grands voyageurs du siècle dernier. À bord d’une Dahabeya, sorte de grande felouque anciennement très utilisée pour le transport des marchandises puis de l’élite du début du XXe siècle, vous naviguerez au gré des vents. Longue d’une trentaine de mètres, la Dahabeya contient 6 cabines doubles climatisées comprenant tout le confort nécessaire dans une déco largement inspirée des romans d’Agatha Christie. Un équipage, dont un guide francophone, est à votre service jour et nuit. La douceur de vivre à l ‘Égyptienne, sans limites. STI Voyages, brochure Spécialistes Egypte Les Insolites, La voie royale au gré du Nil, croisière de 10 jours et 9 nuits, à partir de 1730 € hors taxes. Départ de Paris, Genève et Bruxelles les vendredis sur Egypt’Air. www.stivoyages.fr

Farniente et noix de coco

Considérée par certain comme l’un des joyaux de la Polynésie, ou tout du moins des Îles de la Société, Bora Bora a su depuis toujours attirer par sa sérénité ambiante. Lorsqu’on s’approche des côtes, les dauphins nombreux et joyeux s’amusent à souhaiter la bienvenue à tout visiteur abordant les plages de ce royaume exotique. L’île est idéale pour le farniente et la détente. Elle est souvent choisie comme destination de lune de miel. Le lagon est à la hauteur des espérances, scintillant de mille éclats par le mouvement de la faune contre les reflets de l’eau. Le Sofitel Bora Bora Beach Resort a su parfaitement s’intégrer à l’environnement naturel. Certains bungalows sont dispersés dans un jardin d’Eden ou siègent majestueusement fleurs de tiarés et hibiscus, les fleurs les plus appréciée du cru. D’autres sont élevés sur pilotis au-dessus du lagon. Pour les fins gourmets, les deux restaurants de l’hôtel, Latitude 16 et Wakaba, ne manqueront pas de titiller les papilles avec une cuisine principalement composée des merveilles de la mer comme les langoustes grillées, le mahi mahi (dorade locale) à la vanille ou le thon rouge délicatement mariné à la tahitienne. Séjour à s’offrir pour une première ou seconde lune de miel !
Sofitel Bora Bora Beach Resort, BP6 Bora Bora, 98730 Nunue Vaitape. Polynésie Française. Pour 7 nuits en bungalow de luxe côté jardin, comptez à partir de 3619,15 € pour le séjour. Pour 7 nuits en bungalow de luxe sur pilotis, comptez 6467,99 € pour le séjour. Pour 14 nuits en bungalow de luxe sur pilotis, comptez 16143,17 € pour le séjour. Ces prix ne comprennent ni les repas ni les vols et peuvent se modifier selon les dates de départ et les réductions. www.sofitel.com

Les Grands Espaces de l’Ouest Américain

On dit que c’est la colonne vertébrale du continent américain, pour d’autre il s’agit d’un paysage à couper le souffle. Les Rocheuses ont très certainement une histoire hors du commun, qui oscille entre une genèse lui ayant dessiné son visage époustouflant et l’histoire de sa conquête par des hommes à la recherche d’or, d’aventures et de grands espaces. De nombreux pics enneigés surplombent des lacs et des torrents. Mais les Rocheuses, outre d’être un immense réservoir d’eau pour les fleuves et rivières du continent nord, offre aussi des grandes étendues arides et désertiques… et le fameux plateau du Colorado dont les parois aux couleurs étonnantes et les canyons aux profondeurs vertigineuses n’ont sûrement nul égal ailleurs. Arts et Vie vous propose de découvrir ces incroyables étendues à travers un itinéraire de 18 jours. Salt Lake City. Jackson et son Grand Teton National Park. Yellowstone considéré comme le plus grand parc du monde dans lequel vous découvrirez l’Upper Geyser Basin, Old Faithful, Morning Glory Pool, Fountain Paint Pot, le Grand Canyon, la rivière Yellowstone et Mammoth Hot Springs. Missoula en passant par des lieux mythiques comme le lac Hebgen, Earthquake Lake, Virginia City, ancienne ville de chercheurs d’or, Nevada City, ville fantôme de la ruée vers l’or et Twin Bridge. Le Glacier National Park et le parc national de Waterton Lakes, situé au Canada. Les grandes prairies jusqu’à Calgary et Canmore, le parc national de Yoho, puis les paysages constitués de glaciers vers le lac Emeraude et le parc national de Jasper, Kamloops, Whistler. Le périple se terminera par Vancouver, Victoria et Seattle. Vous découvrirez ce que grandeur signifie !
Les Rocheuses avec Arts et Vie, 18 jours au départ de Paris, 5340 €. Réservation sur www.artsetvie.com ou au 01 40 43 20 21.

Route des splendeurs

Carrefour des civilisations anciennes, l’Ouzbékistan a vu ses terres foulées, et parfois malmenées, par les plus grands noms de l’histoire, d’Alexandre le grand en passant par Gengis Khan. Quoi de plus naturel alors que le pays soit aujourd’hui empreint de toutes les cultures et de toutes les religions. Malgré des siècles de soumission, la centaine d’ethnies qui compose la population, a su préserver le caractère unique du pays. Non loin, l’Iran, longtemps connu sous le nom de Perse, possède l’une des civilisations les plus anciennes. Certaines découvertes laissent supposer d’une présence humaine, il y a plus de 800 000 ans ! L’Iran possède également une architecture des plus somptueuses comme la Mosquée de l’Imam, une oeuvre resplendissante et majestueuse, qui suggère la dextérité des calligraphies et des arts décoratifs, autres domaines de prédilections persanes. Intermèdes vous propose un voyage sur l’un des itinéraires de la route de la soie, entre deux villes dites villes-oasis. Jadis elles accueillaient marchands, conquérants, artistes ayant passé de longues heures sur les routes. De mausolées en musées, de mosquées en sites archéologiques, ce voyage vous mènera de Tachkent, la capitale de l’Ouzbékistan à Samarcande, considérée comme l’une des plus anciennes citées du monde, de Téhéran, capitale de l’Iran à Ispahan, l’ancienne capitale de la Perse. Un voyage au cœur des civilisations.
De Samarcande à Ispahan avec Intermèdes, 15 jours au départ de Paris, à partir de 2545 €, prix par personne pour 6 personnes en hôtels 3 et 4 étoiles. Présence d’un guide national et véhicule privée avec chauffeur. Intermèdes, 60 rue La Boétie, 75008 Paris. Renseignements sur www.intermedes.com ou au 01 45 61 96 47.

L’or des Incas

Les mystérieuses citées d’or ne seront plus un vieux souvenir d’enfance mais désormais une réalité bien actuelle. Dima Tours, le spécialiste de l’Amérique du Sud et Centrale a choisi, cette année, le Pérou comme destination vedette. Au programme, les plus belles cités du monde Maya à travers des sites féeriques, parmi lesquels le célèbre Machu Pichu. Et pour faire de ce voyage fantastique un séjour inoubliable, Dima Tours vous propose de survoler les fameuses lignes de Nazca. Du vrai sur mesure !
L’or des Incas avec Dima Tours, jusqu’au 31 octobre 2007, itinéraire privé avec guide francophone d’une durée de 13 jours/12 nuits, à partir de 1832 € par personne (base chambre double). Extension ”Lignes de Nazca” et Île Ballestas, 2 jours/1 nuit à partir de 477 € par personne (base chambre double). www.dimatours.com ou 01 44 01 03 60.

La route des épices

Le Yémen, le pays de la Reine de Saba, était autrefois appelée l’Arabie heureuse. Connu pour son architecture classée au patrimoine de l’humanité, ce pays l’est un peu moins pour son épopée du café. Une légende raconte que des grains de café auraient été découverts il y a 1500 ans sur le plateau d'Abyssinie dans la région de Kaffa (l'actuelle Ethiopie), mais que son exploitation commerciale se serait faite au Yémen. C'est de Mokha ou Moka, cité portuaire que partaient ces sacs de grand cru vers le nord de la mer Rouge. La Route de la Myrrhe et de l’encens est un séjour permettant de visiter presque tout le Yémen, d’ouest en est, du nord au sud, de Sanaa à Tarim, de Al Mukalla à Taiz. Au programme de nombreuses marches ne dépassant pas 3 heures, des nuitées en Bivouac au cœur du désert ou en funduk (ancienne maison de maître sommairement aménagée en gîte), des balades dans les souks ou les villages offrant aux yeux des visiteurs une architecture où se mèlent les ocres et les couleurs, les formes et les matières. Un patchwork culturel et architectural.
Yémen, La Route de la Myrrhe et de l’encens, avec Voyages Sncf et Club Aventure. Circuit de 15 jours/14 nuits à partir de 1710 € selon la date de départ, prix par personne sur base chambre double. Renseignements sur www.voyages-sncf.com ou www.clubaventure.fr.

Au cœur du Bouddhisme

La Birmanie rebaptisée Myanmar est certainement l’un des pays d’Asie les plus méconnu du grand public, mais peut-être aussi l’un des plus étonnant malgré le régime dictatorial qui continue à diriger le pays. Les habitants longtemps refermés sur eux-mêmes, malgré leur vie quotidienne des plus difficles, ont réussi à s’ouvrir peu à peu aux touristes et à leur offrir leur bien le plus précieux, à savoir leur gentillesse et leur bonté de cœur. Le pays est peuplé d’une multitude d’ethnies liées par une même foi religieuse. Le Bouddhisme est en effet le lien qui unit tous les Birmans, et l’on dit que chacun réserverait 10% de ses revenus à l’entretien des temples et des pagodes. Orient express propose un voyage au cœur de cette caractéristique birmane, la religion. Au cours d’une croisière à bord du Road to Mandalay, vous découvrirez les 2000 temples et pagodes de Bagan, anciennement Pagan. Le magnifique stupa birman doré de la Pagode Shwezigon qui a depuis servi de modèle pour tous les stupas construits dans tout le pays. Mais la ville recèle d’autres joyaux comme le Temple Ananda et ses 4 immenses bouddhas ou encore le temple Gyu Byauk Kyi dont les murs décorés relatent les Jakatas, les vies antérieures de Bouddha. Le périple aborde ensuite Mandalay, le berceau de la culture birmane et celui de l’enseignement bouddhiste. La ville abrite entre autre la pagode Mahamuni, où trône le célèbre bouddha rendu difforme par l’épaisseur des feuilles d’or déposées par les pèlerins, mais aussi la pagode Kuthawdaw. À Mingun, l’attraction est sans nul doute la plus grande cloche du monde en état de marche et les vestiges de la Pagode Payagyi, qui fut la plus grande pagode du monde, autrefois fissurée par un tremblement de terre, dont il ne reste aujourd’hui plus qu’un socle ! Pour les voyageurs à la recherche de leur foi profonde.
Les Temples Dorés avec Orient Express, offre exclusive à bord du Road to Mandalay, à partir de 1675 € (selon la date de départ) pour la première personne, l’accompagnant ne payant que la moitié du prix de la croisière. Renseignements et réservations Orient-Express Hotels, Trains & Cruises sur www.orient-express.fr ou au 01 55 62 18 00.

jeudi 9 août 2007

les transsexuels polynésiens en France : les larmes de l’identité

"J’ai depuis mon enfance sentie que j’étais une femme dans un corps d’homme". Qu'est-ce réellement la transsexualité? Quelle est leur histoire personnelle, leur chemin de vie? Qu'attendent-ils de l'avenir?

Attablée avec des amis, lors d’une soirée tahitienne, une jeune femme attire mon attention. Brune, de taille moyenne et un physique avantageux, elle demande à me parler. Et là cette sublime jeune femme se révèle être un transsexuel!
Qu'est-ce que la transsexualité ou médicalement appelé syndrome de Benjamin? Il apparaît clairement que la transsexualité ou transgenre comme préfère l'appeler les personnes impliquées, est quelque chose de subit. On ne devient pas transgenre, mais on le naît, c'est un état et non un comportement comme cela est trop souvent dit. Très tôt la personne qui subit cet état s'aperçoit que son corps ne correspond en rien avec son esprit. C'est en effet vers l'âge de 5 ans lorsqu'il commence à avoir des souvenirs sur ce qui se passe autour de lui et à sentir les choses du monde extérieur que l'enfant transgenre pense comme une personne de l'autre sexe. Et là débute la souffrance qui ne s'achèvera que par la mort, comme certain l'auront malheureusement choisi, ou par la transformation voire l'opération qui rétablira l'adéquation entre l'esprit et le corps et qui sera une véritable délivrance pour l'être humain impliqué. La souffrance est tout aussi bien physique que morale. Une souffrance qui va en s'accroissant, souffrance morale de ces années d'enfance gâchées, d'une partie de sa vie d'adulte gaspillée, de ce corps que l'on cache et que l'on voudrait modifier parfois soi-même (certain se sont mutilé eux-mêmes). Car ce sentiment d'être dans le mauvais corps est ressenti comme une véritable injustice par les transgenres.
C'est dans un coquet petit appartement du 18 ème arrondissement, quartier social par excellence de la capitale où l'on ne remarque personne tant les gens sont différents, décoré aux couleurs de Polynésie que Vaihere me reçoit. En France depuis 9 mois, elle me raconte son parcours, un vrai parcours du combattant. "Depuis l'âge de 5 ou 6 ans, ma famille voyait très bien que je n'étais pas un garçon comme les autres. Je jouais comme une fille, j'avais toujours une fleur à l'oreille. J'étais attiré par l'esthétique et enfant, j'admirais ma mère qui se préparait devant son miroir. Je restais toujours avec mes tantes et mes cousines. À 12 ans je voulais me laisser pousser les cheveux, mon père n'était pas d'accord. D'origine chinoise, il est relativement strict. La seule à qui j'en ai parlé à cette époque fut ma mère. À 14 ans, j'ai commencé à faire des petits jobs pour gagner de l'argent de poche et financer mes études. Puis, à 17 ans, j'ai quitté mes études pour aller travailler dans un bar où avait lieu des spectacles. Dès que je me suis mise à travailler, j'ai eu de meilleurs rapports avec mon père. J'ai ensuite fait de la coiffure, ma passion. Il est extrêmement difficile de trouver du travail car en général les employeurs sont réticents. Ils voient bien que votre aspect extérieur ne correspond pas à votre sexe marqué sur vos pièces d'identité. Plus tard j'ai pu faire une formation de secrétariat grâce à un client. Si je suis venue en France c'est parce qu’à Tahiti on est mal acceptés. Les gens nous regardent, nous fixent, nous détaillent, critiquent ce que nous sommes. Ici en France, et mieux en Angleterre, nous passons inaperçus. Dans le monde de la nuit il y a une place pour nous parmi les travestis, les transformistes, les homosexuels, les drag-queens, bref nous sommes totalement acceptés. Dans ce milieu, on n'attend rien de vous et vous n'attendez rien des autres. Au réveil, on est confronté à la réalité et certains choisissent l'alcool ou la drogue pour oublier cette dure réalité.
Pour mon opération, j'ai demandé à toute la famille car bien plus qu'un mal-être personnel cela concerne et implique aussi toute la famille. En métropole pour subir son opération il faut d'abord suivre une thérapie avec un psychologue durant deux ans. En même temps un endocrinologue vous prescrit des hormones. Si au bout de deux ans tout va bien, dans sa tête en particulier, on peut se faire opérer. Ici il y a une association où l'on peut obtenir toutes les informations nécessaires et qui nous aide. Des tonnes de question nous interpellent chaque jour depuis le jour où nous nous sommes senties de l'autre sexe. Est-ce que l'opération vaut le coup? Est-on sûr de vouloir changer de sexe? Trois tahitiennes m'ont parlé de ce qu'elle ressentent lors d'un rapport sexuel, après l'opération. L'une d'elles dit qu'elle n'a pas d'orgasme mais ressent un plaisir plus psychologique, une sensation de bien-être. Les deux autres disent qu'elles ressentent un réel plaisir physique". Le sexe n'est pas la priorité des transgenres contrairement à ce que l'on pourrait croire. En effet, certaines n'ont jamais eût de rapports sexuels jusqu'à l'opération qui les transformera. Ce n'est pas sexuel ni comportemental, c'est un état. L’opération coûte cher. En Angleterre, l’endroit ou l’opération est la plus réussie, elle coûte environ 100000frs. En Belgique un peu moins et en France encore moins, mais ici l’opération est moins réussie qu’en Angleterre. À l'heure actuelle, des tractations sont en cours avec le ministre de la santé. En effet, quelques cas opérés en Angleterre ont été remboursés par la sécurité sociale qui a par ce geste a admis l'échec des chirurgiens français. Un protocole pourrait être signé afin de mieux former les chirurgiens français à ce genre d'opération. Les étapes qui conduisent à la transformation sont longues et douloureuses. Tout d'abord le patient suit un traitement anti-hormonal puis hormonal. Pendant le même laps de temps, il est suivi par un psy, afin d'évacuer tous troubles psychologiques. Le médecin doit déterminer s’il s'agit d'une transsexualité primaire ou secondaire, vraie, ou voire une psychose. On considère que la transsexualité primaire est celle qui se déclare dès l'âge de 2 ou 3 ans. La transsexualité secondaire est celle qui se déclare alors que le sujet a été marié ou a vécu longtemps en acceptant son sexe de naissance. Aux États-Unis l'opération pouvait être rapide (comme en Angleterre à l'heure actuelle ou l'opération pourrait se faire dans les trois mois, mais où 9 dossiers sur 10 sont rejetés) mais en 1979 on estimait à 30% le nombre de transsexuels qui se suicidaient après l'opération. Depuis l'opération se fait après un délai plus long. En métropole, l'opération est exécutée en CHU pour éviter tous les abus que l'on a pu voir dans la chirurgie esthétique. À l'heure actuelle, on estime à 200 le nombre d'opérés à Paris, et 100 à Lyon. On chiffre à 1 pour 37000 le nombre d'homme se sentant femme (MTF ou male to female en anglais, TMF ou trans mâle vers femelle en français) et 1 pour 100000 le nombre de femme se sentant homme (FTM ou female to mâle en anglais, TFM ou trans femelle vers mâle en français). Vaihere nous décrit ce que sera l'après-opération pour elle "Pour moi cela sera un bien-être d'être enfin une femme. Dans ma tête, je suis une femme, mais quand je présente mes papiers d'identité, pour du travail par exemple, la réponse que j'obtiens est toujours "Ah bon d'accord...". Après l'opération, l passe au tribunal pour faire un changement d'état civil. On doit prendre un avocat. À Tahiti, cela prend 6 mois alors qu'en Métropole il faut attendre 1 à 2 ans. Il y a un réel problème de reconnaissance par rapports à nos cas. Il y a beaucoup de barrages. Une personne a mis 17 ans pour faire reconnaître son cas. Chez les transgenres, la nature féminine ou masculine est une vraie nature et ces démarches administratives servent à retrouver sa vraie nature. Un des grands problèmes des transgenres reste la prostitution. C’est l’un des seuls domaines d’activités où nous sommes acceptés". Mais pourquoi choisir cette voie en France? "Pour pouvoir payer mon opération. Et puis gagner beaucoup d’argent en peu de temps, ça perturbe, après il est difficile de reprendre une vie normale et d’accepter de travailler pour beaucoup moins. Lorsque je me prostitue, je me sens sale, pas moi-même. Je me ne sens rien du tout, je suis un objet pour mon client. Je fais ça comme un robot. Bref on ne se prostitue pas pour le plaisir! ". Il n'existe pas à l'heure actuelle de suivi pour sortir les transgenres de la prostitution. La prostitution n'est pas un choix. C'est le système dans lequel on vit qui conduit les transgenres à la prostitution. En effet la plupart du temps les emplois qui leur sont proposés sont très précaires. Pourtant des transgenres ont parfois un vrai métier pour lequel ils ont suivi des études longues et difficiles. Certains sont architectes, journalistes, informaticiens, comédiens. Chaque jour ils doivent se battre plus que quiconque, pour faire le métier qu'ils aiment et ont choisi. Mais à l'heure actuelle les mentalités étant trop fermées, ils ne peuvent exercer leurs métiers. C'est pourquoi beaucoup de jeunes se prostituent, par fatalité.
Pourquoi une si mauvaise acceptation dans leur communauté d'origine, la Polynésie? En Inde par exemple, on ne conçoit pas une cérémonie sans eux. Chez les amérindiens, ce sont eux qui dans les temps anciens réglaient les différents problèmes. Toutes ces cultures ont une reconnaissance des transgenres, car cet être englobe à la fois la culture de l'homme et celle de la femme. Souvent dans ces pays, on les respecte car on les craint. On les croit dotés de pouvoirs divins, qui échappent même à la personne détentrice de ces pouvoirs. À l'heure actuelle, dans beaucoup de société, il faut soit être un homme, soit être une femme. Celui ou celle qui échappe à cette règle est mis au ban de la société, est marginalisé pour quelque chose de naturel qui se produit dans toutes les sociétés et à toutes les époques. Melinda une autre transgenre polynésienne nous parle des difficultés qu'elle a rencontré durant sa jeune vie "Quand j'étais à l'école, on m'a mis plusieurs fois à la porte parce que je portais des vêtements féminins. Je m'habillais en femme et les profs ne l'acceptaient pas. J'étais pourtant très motivée par mes études. Ce que les gens rejettent c'est la différence. Nous avons une image marginalisée et marginalisante beaucoup trop rétrograde pour notre époque. C'est un paradoxe inacceptable. Dans ma tête, je me suis toujours considérée comme une femme. Je me sens bien maintenant. Mais avant si quelqu'un m'obligeait à faire le contraire, c'est-à-dire me considérer comme un homme, je me sentais mal. Lorsque j'avais mon sexe d'homme, j'étais mal dans ma tête et dans ma peau. Vers 11 ans, j'ai senti que quelque chose n'allait pas en moi. Je me sentais femme. Je pensais que j'étais une personne à part, la seule à laquelle cela arrivait. À l’époque je ne connaissais personne à qui en parler. J'ai donc commencé à cacher ma vraie personnalité, puis un jour, j'ai craqué. Ce jour-là tout le monde m'a claqué la porte au nez. Mon père m'a frappé à plusieurs reprises et m'a dit que je n'étais plus son enfant. Il m'a dit tant de choses humiliantes et vexantes. Je n'ai pas voulu porter plainte, pour ma mère. J'ai fait plusieurs fugues. Tout cela a été un véritable traumatisme pour moi. Il me battait comme si j'étais un chien. Lors d'une de mes fugues, mes parents sont venus me chercher au commissariat. Mon père s'est mis à me battre devant la police, mais personne n'a réagi considérant que cela était une histoire de famille. Ma grand-mère était la seule à pouvoir raisonner mon père". Les insultes sont une expression de la souffrance des parents qui ont a subir plusieurs étapes, tout comme leur enfant transgenre. Les deux étapes principales sont la culpabilisation de la situation et la marginalisation. En effet, le transgenre marginalise ses parents car tout comme un transgenre n'a pas choisi de l'être, de même les parents n'ont pas voulu que leur un enfant soit transgenre. Personne ne choisit cet état. "Mes amis m'ont rejetée. Je me suis sentie terriblement seule puis j'ai commencé à me battre. Je me suis beaucoup battue dans ma vie. Quand j'étais à la porte de chez mes parents, j'ai commencé à traîner dans la ville, dans les boîtes. C'est à ce moment-là que j'ai rencontré d'autres transgenres. Je voulais travailler ailleurs que, dans la prostitution, je cherchais donc à travailler. Mais les différents employeurs que j'ai rencontré n'ont pas cherché à comprendre. Pour payer mon loyer j'ai été obligé de me prostituer. Lorsque j'ai cherché à en parler avec ma mère, elle n'a rien voulu savoir. Je lui ai demandé , “vous ne voulez pas mon bonheur". Cela fait 5 ans que je suis en métropole. J'ai coupé tout contact avec ma famille pendant 5 ans, sauf avec ma mère que j'ai de temps en temps au téléphone. Depuis que je suis ici j'ai été suivie par un psy, j'ai pris des hormones et j'ai été opérée. Je ne me suis jamais sentie aussi bien que maintenant. Grâce aux autres transgenres, je ne suis plus sentie seule. Maintenant je me bats pour obtenir mes papiers féminins. Car le problème principal réside vraiment dans le fait d'avoir un 1 à la place du 2 dans le numéro de sécurité sociale". L'une des principales batailles des transgenres est d'obtenir la mise en conformité entre leur apparence et leur état civil. En effet comment justifier de son identité lorsque vous ressemblez à une femme, mais que vos papiers d'identité disent que vous êtes un homme. La seule condition est de se faire opérer puis de déposer une requête auprès du tribunal de grande instance du domicile ou du lieu de naissance. La condition sine qua non pour accéder au changement d'état civil est la stérilité. C'est pourquoi des transgenres opérés ou pas se battent, afin que l'opération soit un choix personnel et en aucun cas imposé par l'administration et la société. Durant la phase de transformation, des papiers provisoires éviteraient les problèmes liés aux documents d'état civil non conforme à l'apparence. Pour cette dure bataille Melinda nous dit "J'aurais voulu que ma famille me soutienne. À cause de leur attitude, j'ai été longtemps troublée. Il y a 4 ans, je suis allée à l'ANPE pour faire une formation dans la coiffure, mais je n'ai jamais eu de réponse. Il faut se battre pour sortir du milieu de la prostitution. Et se battre contre l'attitude des autres. Il faut être très fort dans sa tête. Les hommes me voient en tant qu'homme. J'ai vécu avec un homme qui faisait exprès de m'appeler par mon prénom d'homme. Ça me vexait. Les hommes pensent que l'on salit leur virilité, leur image. À cause de nous ils se remettent en question. La vérité est pour eux quelque chose de sacré. Les hommes nous en veulent de ne pas être des femmes d'origine. Au départ, notre condition met du piment dans la vie d'un mec puis après les choses commencent à se dégrader. Tu respectes les gens, mais les gens ne te respectent pas. Lorsqu'il me faisait souffrir de la sorte, je pleurais dans mon coin, mais lui s'en fichait. Malgré tout ce qui m'est arrivé, je souhaite une belle vie aux générations qui arrivent. J'essaye de leur donner de bons conseils. Beaucoup n'ont pas d'ambitions. Les autres ont baissé les bras. Certaines qui sont opérées se suicident". L'acte de suicide correspond souvent à une déception vis-à-vis de l'opération qui s'est mal déroulée ou qui est d'un résultat médiocre. Parfois c'est parce que les transformations n'ont pas été mûries dans la tête du transgenre. "Il ne faut pas précipiter les choses". Mélinda disait à ses amies transgenres avant son opération , “vous resterez toujours mes amies". Car un fossé se creuse parfois entre celle qui a subi l’opération et les autres. Parfois les "opérées" se sentent supérieures aux autres car elles ont leur sexe de femme et les autres pas. "Il faut que l'on se serre les coudes. Dans ce milieu, on a trop vécu et vu trop de chose, on mûrit donc facilement, très vite. On est obligé d'avoir la tête haute, de se battre pour notre avenir. On a peur de se retrouver seule et parfois l'alcool nous aide. À l'heure actuelle que mon père ait plus ou moins accepté la situation m'a soulagé. Je peux pardonner, mais jamais je ne pourrais oublier les choses qu'il m'a dit. Pourtant il ne m'a pas dit en face qu'il acceptait la situation, il l'a dit à ma mère pour qu'elle me le dise. Si mon père venait à mourir avant de me l'avoir dit, j'aurais beaucoup de remords. En fait je pense que je ne pourrais pas vivre sans qu'il m'accepte telle que je suis maintenant. Mon père est un homme très fier, donc il ne me dit pas les choses en face. Malgré tout je me sens bien dans ma tête. Il faut assumer les conséquences. Je souhaite que ma famille me voie en tant que femme, et à part mes proches, les autres membres de la famille me verront toujours en garçon. Il est difficile de changer les mentalités. En Polynésie, les rae-rae ne sont appréciés que pour les spectacles et les fêtes. Rien n'est fait pour aider les trangenres et puis ils ne sont pas assez nombreux pour que les hôpitaux aient des subventions. Beaucoup, qui ne peuvent venir en France, ont baissé les bras. Et je sais qu'à Tahiti je serais toujours obligée de me cacher, par respect pour mon père". Vaihere enchaîne "Ce que je peux dire à ma famille : c'est votre preuve d'amour de m'accepter telle que je suis". "On veut connaître le bonheur comme tout le monde, nous souffrons de ne pas être acceptées chez nous en Polynésie car la seule chose que nous demandons c’est d’être acceptées et aimées comme tous les êtres humains, et cette situation nous fait souffrir. Les mahous sont parfois plus accepté que nous. Pour les tahitiens, les rae-rae ne méritent pas de vivre".
Ceux qui n'ont pas baissé les bras pensent qu'il faut expliquer les choses pour les faire accepter et tous pensent, à un moment donné, qu'ils ont beaucoup vécu pour les autres et que le moment est venu de vivre "pour eux". On classe la "espèce" humaine en deux catégories bien distincte : les hommes et les femmes. Mais les transgenres, tout comme d'autres personnes dont l'identité de genre est mal définie (par exemple les cas encore plus rares comme les hermaphrodites ou les pseudos-hermaphrodites qui viennent à la naissance avec les caractéristiques des deux sexes. Certains ont des chromosomes XY (mâle donc) mais qui physiquement sont des femmes ou vice-versa!) nous conduisent à nous poser une question : n'y a-t-il que deux sexes? Le genre n'est-il pas une réalité uniquement individuelle? La transsexualité est considérée à l'heure actuelle comme une maladie mentale est classée comme telle, pourtant elle demeure pour les médecins une énigme : est-ce psychologique, génétique, hormonal? Des êtres qui n'espèrent qu'une chose : être enfin acceptés dans la société qui en a fait des marginaux.

Les transgenres célèbres
Christine Jorgensen est incontestablement la première transsexuelle connue. Son opération chirurgicale, effectuée en 1952 au Danemark, et révélée à son insu par un grand journal public, le Daily News, la propulsa sur le devant de la scène bien malgré elle. En France, on pensera en premier à Coccinelle qui dans les années soixante-dix fit grand bruit en se mariant à l'église. Elle fut une célébrité en tant que tête d'affiche au Carroussel, fameux cabaret parisien, elle fut également meneuse de revue au Lido, à l'Olympia et comédienne au cinéma. Elle a publié en 1987 un livre intitulé "Coccinelle". Mais on peut également penser à Maud Marin qui dans les années 80 dénonçait les conditions d'existence des prostituées. Elle-même prostituée, elle publia un livre "le saut de l'ange". Elle rencontra de nombreuses difficultés dans sa carrière d'avocate, se trouvant radiée du barreau puis réintégrée. À un niveau plus international, on pensera à Renée Richards, célèbre joueuse de tennis qui fut l'héroïne d'un film autobiographique intitulé "Le choix" ou également à Carolyn Cossey, ex-James Bond Girl au côté de Roger Moore, comédienne et top-model britannique qui s'était battue pour pouvoir se marier et n'avait pas obtenu gain de cause devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Plus récemment, Bibi Andersen, une des comédiennes fétiches de Pedro Almodovar, et bien sûr Dana international, chanteuse israélienne qui a gagné le prix de l'Eurovision en 1998. Mais le cas le plus célèbre est sans conteste le cas de Jin Xing. D'origine coréenne, il fut un officier bien noté de l'armée chinoise jusqu'à devenir "la première danseuse" de Chine. Elle qui voulait le bonheur n'a obtenu que la gloire.

Vive la noix de coco !

Envie de destresser tout en douceur et d’être transportée dans la chaleur des îles ? Après le massage aux bambous, les Thermes Saint-Germain vous proposent le massage à la noix de coco. Dans une ambiance feutrée et tamisée, musique douce et odeur parfumée, tout commence par l’huile de noix de coco avec laquelle l’esthéticienne vous enduit de la tête aux pieds. Puis à l’aide de deux demi-noix de coco, eh oui des vraies noix de coco, elle vous masse en mouvement circulaire de la nuque aux chevilles. Vos jambes sont drainées et retrouvent leur légèreté, votre peau retrouve sa tonicité, votre circulation est améliorée. Voilà toutes vos tensions libérées, votre esprit est transporté, vos soucis derrière vous. Après un tel massage vous ne verrait plus jamais la noix de coco comme avant. Et pour les aficionados, gommage ou soin hydratant au coco vous attendront dès le mois de décembre.
-Les Thermes Saint Germain, 5 passage de la Petite Boucherie, 75006 Paris. Tél. : 01 56 81 31 11. Métro Saint-Germain. Lundi, mardi, mercredi, vendredi, samedi de 10h à 20h, jeudi de 10h à 23H, dimanche de 14h à 21h. www.lesthermestgermain.com

Beauté universelle

Paris, certes moins que Londres ou New-York, est une ville cosmopolite. À chaque coin de rue apparaît la beauté sous toutes ses différences. Car aujourd’hui que l’on soit blonde ou brune, que l’on ait la peau plus blanche que le lait ou aussi noire que l’Ebène, le désir d’être belle et bien dans sa peau est devenu le mot d’ordre de toutes les femmes, et aussi des hommes. C’est pourquoi est né Ethnicia, un salon de beauté cosmopolite. Situé en plein cœur de Paris, sur l’île St Louis, le cadre chaleureux et intimiste accueille chaque femme et chaque homme de toutes origines pour leur offrir toutes les solutions beauté adapté à leur type de peau ou de cheveux. Divisé en 4 pôles de beauté, le salon Ethnicia ne laisse rien au hasard, et propose même une section relookage pour qu’enfin chacun se retrouve.
-Ethnicia, 9 Quai de Bourbon, 75004 Paris. 01 43 54 08 43. Métro Pont-Marie, Saint-Paul et Hôtel de Ville. Mardi - Mercredi : 10h / 20h. Jeudi - Vendredi - Samedi : 11h / 20h

Bienvenue au 7ème ciel !

Envie de réveiller ses cinq sens, d’être en même temps à New-York et à Paris, dans le passé et résolument tourné vers le futur ? Au 8ème étage d’un immeuble dont on peine à trouver au détour d’une ruelle, se cache un joyau extraordinaire. Avec sa vue imprenable et panoramique sur Paris et ses monuments, le restaurant R vous ouvre ses portes. Le décor, oscille entre loft new-yorkais, aux murs immaculés blanc, et temple asiatique, faisant cohabiter statuaires et mobiliers tibétains, chinois et japonais. La cuisine du R se veut inventive et réussit ainsi le pari d’être toujours une des « tables » de la Capitale. Parmi toutes les spécialités raffinées, « un coup de folie dans l’R », des sucettes de foie gras au pain d’épice, nem et bonbon de foie gras, mérite vraiment le déplacement. Tout comme la « nage de lotte aux parfums d’Asie » qui allie un doux goût de gingembre et de citronnelle, ou encore le « médaillon de thon mi-cuit au sésame » accompagné de sa mousseline d’avocats. Le R est un lieu multiple qui invite à de merveilleux moments de détente. Après le dîner, quel plaisir de boire un verre dans le bar lounge, situé à l’étage inférieur. Se laisser caresser par le moelleux des canapés rouge et or ! Plus romantique, la terrasse vous attend quel que soit le temps. Seul impératif : la petite laine indispensable pour pouvoir apprécier sans grelotter le spectacle que donne chaque soir la dame de fer.
- Restaurant R, 6-8 rue de la Cavalerie, 75015 Paris. 01 45 67 06 85. Ouvert du lundi au samedi de 20h à 2h. Fermé le dimanche. Métro La Motte-Picquet. www.le-r.fr

Bons Baisers de Bali

Situé au nord de l’île de Bali, le Matahari Beach Resort & Spa, Relais & Châteaux, est d’un raffinement total. Implantés au milieu des fleurs de lotus et des frangipaniers, les pavillons balinais, qui composent ce complexe hôtelier, donnent sur une mer des plus sympathiques. Chaque bungalow offre aux visiteurs un échantillon du savoir-faire balinais avec ses portes sculptées à la main, et un coin de paradis avec son jardin tropical privatif. Envie de fraîcheur ? Un dragon, comme pour vous signaler que vous entrez dans une antre sacrée, vous accueille à la porte d’une douche extérieure. Le must ! Envie de détente et de bien-être ? Dans une architecture digne des plus beaux monuments indonésiens, le spa apparaît dans un véritable éden botanique qui lui sert d’écrin. Les soins, typiquement balinais, aux allures de rituels, utilisent des produits dont la composition comporte riz, miel ou noix de coco. Un cocktail gourmand pour amateur avertis.
Matahari Beach Resort & Spa Relais & Château, P.O. Box 194, Permuteran, Singaroja (Bali), Indonésie. Tél. : + 62 362 92 312. Fax : + 62 362 92 313. www.relaischateaux.com

Located on north part of Bali island, Matahari Beach Resort & Spa, Relay & Castles, is wonderfully established amid lotus flower, the balinese houses of this hostellery on a marvelous sea-shore offer you hand sculpted doors and a private paradisiac tropical garden.
A dragon seeming to show you a sanctuary, welcomes you at the entrance of exterior shower. One of the most beautiful indonesian monuments, the spa appears in a botanical eden. Typically Balinese treatements use products based on rice, honey, coconut… true ritual for greedy amateurs.
Matahari Beach Resort & Spa Relais & Château, P.O. Box 194, Permuteran, Singaroja (Bali), Indonesia. Tel. : + 62 362 92 312. Fax : + 62 362 92 313. www.relaischateaux.com

Bien-être à la thaïlandaise

Cet institut a fait du massage Nuad Bo’Narm, d’origine thaïlandaise, le centre de son activité. Composé de pétrissage musculaire, d’acupressure, de réflexologie et d’hatha-yoaga, le massage thaï se pratique sur un patient habillé, allongé à même le sol ou sur un futon pour plus de confort. Le masseur utilise surtout ses paumes de mains. Il pratique des exercices d’étirement et d’extension, sur le patient, qui permettent l’élimination des toxines et du stress accumulé. Les raideurs du corps disparaissent les unes après les autres. L’énergie est retrouvée, la circulation lymphatique et la circulation sanguine sont stimulées, les articulations assouplies. L’institut propose également le massage Nuad Plakob ou Nuad Bo’Barn dans lequel on applique sur une douleur localisé une boulle tiède contenant 11 plantes et herbes médicinales. Vous retrouverez ces mêmes plantes dans le Hob Samoune Plai (hammam). Et pour plus de bonheur offrez un soin à une personne chère, avec des chèques cadeaux, ou à une future ou à une jeune maman.
Wassana Thaï Beauty Institute, 28 rue de Saint Petersbourg, 75008 Paris. Tél. : 01 40 08 07 94. Wassana Thaï Beauty Institute, 108 avenue de Versailles, 75016 Paris. Tél. : 01 46 47 51 10. www.wassana-beauty.com

Voyage personnalisé

Mais où vas-tu semble dire cette enseigne. Soucieux de rencontrer leurs clients pas encore adeptes de l’Internet et des réservations on-line, Oovatu a ouvert une agence à Paris. Le concept avait déjà fait ses preuves sur la toile. Proposant 3 classifications de voyages permettant de toucher une cible plus large. Basics, pour des séjours à mini-prix mais loin des dégriffés attrappe-crédules. Smart, pour des clients soucieux de la qualité de leur voyage. Excellence, pour plus de classe avec des séjours raffinés en hôtels de luxe. Le plus de cette agence, virtuelle ou réelle, est bien naturellement la personnalisation de chaque voyage. Les conseillers n’hésitent pas à vous donner leur avis ou leurs critiques sur un hôtel ou sur un service. Vous choisissez votre destination, Oovatu s’occupe de tout. Il ne reste plus que votre valise à faire ! Bon voyage.
Relais Oovatu Voyages, 99 bd Malesherbes 75008 Paris. Tél. : 01 56 880 881. Réservation sur www.oovatu.com ou au 01 42 252 252.

Tour du monde de la beauté

Se laisser transporter par des mains expertes et goûter à tous les secrets de lointaines contrées. Cet institut célèbre avec expérience la beauté sous toutes ses formes, beautés des cinq continents. Homme ou femme, votre voyage sensitif commence. Dans un cadre raffiné de 380 m2, le monde est à vous. Les senteurs vous plongent peu à peu dans cet univers de bienfait. Le pont Isatis est un parfait sas de décompression dans lequel vous pourrez goûter thés et cafés du monde, en attendant votre séance de maquillage ou votre manucure. Plus loin la passerelle « Lyhan Capillaire » est consacrée à vos cheveux. Qu’ils soient raides comme des baguettes ou rebelles, la solution est ici. Le pont Harmonie consacre ses bienfaits à votre corps. Soins du visage ou détente spa, retrouvez-vous dans un cadre asiatique. De quoi être Zen ! L’îlot VIP vous transporte en Orient. Non loin de celui consacré à l’éveil de vos sens.
Lyhan Spa-Beauté, 34-36 rue Montorgueil, 75001 Paris. Tél. : 01 40 26 30 57.

Churrascarias fiestas !

Pour retrouver une ambiance festive et chaleureuse, après votre voyage au pays de la samba et des cariocas, rien de tel qu’un petit détour par le Fogao. Dans un décor qui mélange les styles sans virer au vulgaire, vous pouvez y boire un verre entre amis, ou y manger les yeux dans les yeux avec l’élu de votre cœur. Au programme tapas pour une bonne entrée en matière. Puis commencent les choses sérieuses. Vous pourrez vous diriger vers des plats tradionnels comme le « feijoada », un plat brésilien composé de bœuf, de saucisse, d’échine de porc, de haricots noirs, de poivron, d’oignon et de riz, ou la « Mariscada », paëlla brésillienne. Pour plus d’originalité, vous vous tournerez vers les « churrascarias », des broches de viande cuites à la rôtissoire, une tradition culinaire du XIX ème siècle. Le Fogao propose aussi une carte de 40 cocktails parmi lesquels les célèbres « caïpirinha » ou « batida ». Une piste de danse n’attend plus que vos déhanchés frénétiques.
Fogao, 8 bd Montmartre, 75009 PARIS. Tél. : 01 47 70 27 20. Tous les jours de 10h à 5h du matin.

Que viva Espana !

Vous aimez les bars à tapas et l’ambiance hispanique, vous aimerez cet endroit. L’Art de vivre à l’espagnole tente de faire du grignotage un vrai plaisir. Et c’est un pari réussi. Trois cents tapas différents vous tendent les bras. Pinxos (pique en espagnol) froids comme le jambon cru, le chorizo Léon, la tortilla fourrée au saumon, le roulé de jambon et txaca, la tapenade à la morue… ou chauds comme « las Chistorras », « las patatas d’olot », « las bombas mexicanas », les moules farcies, la tortilla ou la brandade marinée. Sans oublier les célèbres tapas, petites portions, amuses bouches pouvons-nous dire, que l’on mange à l’aide d’une petite fourchette. Le tout accompagné d’un bon verre de vin, comme le Txakoli (vin blanc du pays basque), le cava ou le Rioja, ou d’une « cerveza » (bière). Pas de doute, vous vivrez un vrai voyage gustatif au pays des toréadors.
Lizzaran, 128 Bd Haussmann, 75008 Paris. Tél. : 01 44 69 09 29. Ouvert de 9h à 23H. Et aussi à Bourg-en-Bresse, Toulouse, Mexico, Lisbonne, Sitges, Andorre, San Diego, Karlsruhe…

Un rayon de lumière

Une douce nuit d’Orient vous attend. Enfant si vous vous imaginiez en Shéhérazade ou en Aladin, ce palais des mille et une nuit est fait pour vous. Des murs d’un blanc immaculé, orné de colonnes argentées ou dorées symbolisant des palmiers, vous voici immergé dans une oasis de douceur et de lumière. Ici et là, des touches de couleurs plus accentuées donnent à l’ensemble une vraie chaleur, rafraîchie par quelques fontaines et jeux d’eau. Une verrière au milieu du restaurant illumine votre ciel. Cocktails et spécialités poursuivent ce voyage agréablement. Pour un verre plus intime, rendez-vous au bar lounge, situé au sous-sol. L’ambiance y est plus cosy et plus chaude, car plus étroit et plus tamisé, malgré une tonalité de bleus rappelant furtivement les « azulejos » hispaniques.
Al Nour, 173 rue Saint Martin, 75003 Paris. Tous les jours de 19h au petit matin. Réservation souhaitée. Tél. : 01 42 78 00 00.

Safari sur Seine

Vous rêvez de l’Afrique, des tambours et du chant des Masaïs ? Retrouvez une ambiance Africaine et ethnique à l’Impala Lounge. Tout y est pour vous plonger dans ce continent hors du temps, et vous faire voyager l’espace d’un dîner. Ambiance tamisée, coussins léopard ou zèbre, trophées de chasse ici et là, sets de table en osier tressé, collection de masques africains accroché aux murs, statues et têtes d’animaux… Sans oublier les spécialités pour certaines surprenantes, du classique « poulet yassa » à l’énigmatique « mafé d’Antilope », en passant par le succulent « sauté minute de kangourou ». Les desserts, boissons et cocktails sont eux aussi une invitation à ces contrées lointaines « Kilimandjaro », « les remèdes pour l’amour », « souvenir d’Égypte »… Des groupes du Sénégal, de Côte d’Ivoire, du Mali, du Nigéria, etc, alternent entre jazz, afrobeat, afrofunk, soul… Pour un voyage total et immergeant.
Impala Lounge, 2 rue de Berri, 75008 Paris. Tél. : 01 43 59 12 66. Ouvert de 9h à 5h.

Indiana Jones, c’est vous !

Une fois de plus Four Seasons Hotels and Resorts frappe fort. Après avoir inventé l’hébergement en hôtels 100% luxe, l’enseigne propose cette fois ci un campement très haut de gamme pour voyageurs en quête d’aventure. Uniquement accessible par bateau, le « Campement Four Seasons Triangle d’Or » est niché aux frontières de la Thaïlande, du Laos et de la Birmanie (Myanmar). Proche de la rivière Ruak, le site peut accueillir seulement une trentaine de clients. Autant dire loin du tourisme de masse ! Sur place, 15 tentes très luxueuses, avec une décoration exotique et écologique, vous plongeront au cœur de l’Asie du Sud-Est. Au programme trekkings dans la jungle, croisières sur le Mékong, apprentissage du guidage des éléphants, visites des temples de la région et… petits massages traditionnels thaïlandais ou séance de soins exotiques dans le spa. Une expérience inoubliable.
Four Seasons Tented Camp Golden Triangle, P.O. Box 18, Chiang Saen Post Office, Chiang Rai, Thailand 57150. Tél. : 66 (0) 53 910 200. Fax : 66 (0) 53 652 189.

Four Seasons Hotels and Resorts, after having created 100% luxury for hotels offer us a unique camp for active visitors. The Four Seasons Tented Camp Golden Triangle, nested at the borders of Thailand, Laos and Burma (Myanmar), reached only by river boat, with only 15 luxurious tents with exotic and ecological decoration will offer you trekking in the jungle, Mekong River excursions, elephant training and… traditional Thai massages or exotic treatements in the Spa… An unforgettable adventure.
Four Seasons Tented Camp Golden Triangle, P.O. Box 18, Chiang Saen Post Office, Chiang Rai, Thailand 57150. Tel. : 66 (0) 53 910 200. Fax : 66 (0) 53 652 189

À l’heure du tsé

Velours, bois précieux, tissus soyeux, marbre et Antiquités asiatiques, comme les lanternes cambodgiennes ou les lits tibétains… rien n’est laissé au hasard pour faire de ce lieu une alcôve protectrice, où chaque client se sent comme dans une matrice. Situé dans l’ancienne gare d’Auteuil, métamorphosée par Jonathan Amar, le Tsé n’est pas sans rappeler les bars-fumoirs de la Chine des années 30. Trois espaces rendent ce lieu magique et incontournable. Un bar où trône majestueusement cheminée et canapés Empire. Un restaurant avec les fameuses tables tournantes. Un fumoir, où ces messieurs et pourquoi ces dames pourront griller cigares ou cigarillos avec un regard mystérieux. Peut-être prendre un thé parmi la sélection importante de la carte, ou déguster whiskies du monde entier et cocktails sans frontières. Pour parachever l’ensemble, une terrasse panoramique s’ouvre à vous dès les premiers rayons de soleil. La cuisine est bien évidemment à la hauteur du décorum. Inventive, raffinée, elle allie avec maestria saveurs asiatiques et cuisine très terroir. Le tout saupoudré d’une touche de musique du monde teintée de jazz et vous voilà prêt pour un voyage dans l’Asie éternelle.
Le Tsé, 78 rue d’Auteuil, 75116 Paris. Tél. : 01 40 71 11 90. Fax : 01 40 71 11 99. Ouvert tous les jours de 10h30 à 3h.

Velvet, invaluable wood, silk fabrics, Asian marble and antics like Kampuchean lanterns or thibetan beds… Every single thing is made to give a protective and reassuring environment. Inside the former Auteuil rail station, metamorphosed by Jonathan Amar, the Tsé will recall you the opium smoking rooms in China of the Thirties. Three spaces make the magic appear in this place ; the bar with its majestuous chimney and Empire settees ; the restaurant with the famous turning tables ; the smoking room where gentlemen and perhaps ladies may have a cigar, drink a tea from the great selection on menu or taste a whisky or a cocktail from anywhere in the world. A panoramic terrace completes the marvellous decoration. Of course, cuisine is refined and inventive, and smooth world/jazzy music will carry you in an unforgettable journey to eternal Asia.
Le Tsé, 78 rue d’Auteuil, 75116 Paris. Tel. : +33 1 40 71 11 90. Fax : 01 40 71 11 99. Open daily from 10 :30 to 3AM.

Tout le monde dîne « M »

Autre chef autre ambiance. Plus intimiste comme décor, le Café M, adjacent au Hyatt Regency de la Madeleine, et son tout nouveau chef Franck Paget, qui a effectué sa formation dans les restaurants les plus prestigieux de France, vous accueille avec une véritable cuisine du soleil. Pistou et sauces à l’huile d’olive, thym, romarin, laurier, basilic… embaument les plats les plus inattendus de cette table très prisée d’une clientèle d’affaires comme de parisiens à la recherche d’une cuisine pleine de vitalité et de fraîcheur. Qui mieux que ce chef, artiste-peintre à ses heures, pourrait proposer dans un cadre toutefois un peu strict mais chaleureux, une gastronomie aux effluves de Garrigue. Le soleil dans votre assiette !
Café M au Hyatt Regency Paris, 24 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris, France. Tél : 01 55 27 12 34. Fax: 01 55 27 12 35. www.paris.madeleine.hyatt.fr

New chef, new feelings. More intimistic, the Café M, close to Hyatt Regency Madeleine and the new chef Franck Paget – formerly studying and working in the most prestigious French restaurants – will offer you the true cuisine from the sun. Pistou and olive oil sauces, thyme, rosemary, basil will flavor the most unexpected dishes. Who better than Paget could offer you in a little strict but very cordial environment, the Sun in your plate ?
Café M at Hyatt Regency Paris, 24 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris, France. Tel : +33 (0) 155 27 12 34. Fax: +33 (0) 155 27 12 35. www.paris.madeleine.hyatt.fr

Out of Africa

Ah, les neiges éternelles du Kilimandjaro ! Observer de près des éléphants, des buffles, des girafes, des chimpanzés, des hippopotames, des zèbres… au cœur du territoire Massaï. Vous en rêviez depuis « Out of Africa », Oovatu l’a fait ! Durant 8 jours et 7 nuits, vous serez plongés en pleine symphonie africaine. Au programme, visite des plus belles réserves du Kenya comme Amboseli, Samburu ou Masaï Mara, safaris photos, dîners au coin du feu, nuits étoilées dans un camp de tentes en pleine brousse ou balade en bateau dans la région des lacs… Vous pourrez admirer la Savane comme jamais, avec ce regard plein d’émerveillement. Voyage qui se terminera par la visite de la maison de l’auteure de La Ferme Africaine, Karen Blixen, rendue éternelle elle aussi depuis le succès du film sorti en 1985.
Oovatu, 99 bd Malesherbes, 75008 Paris, France. Tél. : 01 42 252 252. www.oovatu.fr

Eternal snow of Kilimandjaro, elephants, buffaloes, giraffes, chimpanzees, hippopotamuses, zebras… the heart of Massai territory… you dreamt about it, Oovatu did it !
During 8 days and 7 nights you’ll live an African symphony. The program : the most beautiful Kenyan reserves (Amboseli, Samburu or Masai Mara), photo safaris, wonderful dinners, stary nights in the bush, boat excursions in grat lakes area… You will admire savanna as never. To finish your trip, Karen Blixen’s house visit, the writer of African Farm who became very famous since Out Of Africa movie success in 1985.
Oovatu, 99 bd Malesherbes, 75008 Paris, France. Tél. : +33(0) 142 252 252. www.oovatu.fr

Secret’Spa

Entièrement rénové après une ouverture en 2006, le Taj Exotica Resort & Spa des Maldives est un appel à approcher le bonheur sans concession. Autant dire le rêve. 62 villas construites la plupart sur une plage de sable blanc, dont 17 dotées d’une piscine privée, terrasse avec accès direct sur le lagon. Comme toujours aux Maldives l’utilisation de matériaux naturels et nobles comme le bois, le marbre, le tout rehaussé d’une décoration de meubles simples mais beaux, de soieries précieuses…. L’Inde est là, présente. Et particulièrement dans les soins dispensés au Jiva Grande Spa. Cet établissement est en effet le premier en dehors de l’Inde à proposer des soins purement Indiens qui ont fait la renommée des maisons royales. L’Ayurveda, bien-sûr, mais aussi une multitude d’autres traitements à base d’huiles aromatiques ou d’herbes indiennes. Des soins dont seul ce spa connaît les secrets…
Taj Exotica Resort & Spa, P.O. Box 2117, South Male’Atoll. République des Maldives. Tél. : 00 960 664 22 00. Fax : 00 960 664 22 11. www.tajhotels.com/maldives

Completely renew in 2006, the Taj Exotica Resort & Spa, Maldives Islands, is a real dream ; 62 houses most of them on a white sand beach, 17 of them with private swimming pool, terrace with direct access to the lagoon. As usual in Maldives Islands, natural noble materials – wood and marble – beautiful pieces of furniture, precious silk, India is not far from there, particularly at Jiva Grande Spa, the first one outside India to offer purely indian cares ; Ayurveda, of course but also a lot of aromatic oils and Indian herbs based treatements ; secrets only known by this spa…
Taj Exotica Resort & Spa, P.O. Box 2117, South Male’Atoll. Maldives Republic. Tél. : 00 960 664 22 00. Fax : 00 960 664 22 11. www.tajhotels.com/maldives

Danse avec les harengs

Avec sa cuisine inventive, toujours à l’affût des dernières nouveautés, des goûts inédits et improbables, Gilles Choukroun, jeune chef de la nouvelle garde, accueille chaque client comme un roi. Le Angl’Opéra, son deuxième restaurant sur Paris, lui permet aujourd’hui d’expérimenter des associations pour une cuisine décalée mais résolument moderne. Une cuisine phare dans la nouvelle vague du concept Génération C. Maître en matière d’épices (il a publié de nombreuses recettes dans « 100% Épices » aux Éditions Solar) il s’attaque aujourd’hui à un produit inconnu du grand public, les perles de hareng fumé Arënkha. Pour ces petites perles légèrement iodées et résistantes sous la dent, Gilles Choukroun a réalisé quatre recettes, comme les quatre saisons, que les gastronomes ne retrouveront que sur la carte du Angl’Opéra. C’est sûr, avec Gilles Choukroun comme maître d’œuvre, le hareng autrefois appelé le Poisson Roi, va aujourd’hui retrouver ses lettres de noblesse.
Angl’Opéra, 39 avenue de l’Opéra, 75002 Paris, France. Tel : 01 42 61 86 25. Fax : 01 42 61 47 73. www.anglopera.com

Gilles Choukroun, young innovant chef will receive every customer as a king. The Angl’Opera, Choukroun’s second parisian Restaurant allows him to experiment a very modern cuisine following the new wave and the Generation C concept. Master abour spices – he published a lot of recipes in « 100% Epices », Solar Editions – Choukroun makes us discover an unknown product, smoked herring Arënkha pearls, with four new dishes which will reveal to every gastronome the nobility of the herring, formerly called the « king fish ».
Angl’Opéra, 39 avenue de l’Opéra, 75002 Paris, France. Tel : +33 (0)142 61 86 25. Fax : +33 (0)142 61 47 73. www.anglopera.com

Bien-être à la Brésilienne

Natura Brasil, une marque de cosmétique brésilienne, créée il y a 35 ans, se tourne aujourd’hui vers l’Europe en espérant y importer un art de beauté à la brésilienne. La maison de Natura Brésil vient de voir le jour. Au programme, faire ses achats de cosmétiques dans un espace très étudié. Chaque ligne, chaque courbe, chaque matériau apporte sa pierre à l’édifice du bien-être, le “bem estar bem”. Le mariage des styles et des matières reflètent l’esprit métissé du Brésil. Le pas de la porte franchi et vous voilà imprégné par la force magnétique de l’Amazonie. Un voyage sensoriel s’ouvre à vous. Tout autour du bois de “Canela”. Un bois qui possède une histoire fabuleuse. Autrefois, on le trouvait dans de vieilles demeures. Aujourd’hui, il est récupéré dans ces “Fazendas”, restauré puis réutilisé comme parquet, étagères... Il parcourt toute la Maison de Natura Brasil. Au rez-de-chaussée, la Table aux essences vous permet d’apprivoiser la marque, de regarder, de sentir, de toucher les huiles et les crèmes. À l’étage, vous êtes chez vous ou presque. Vous n’étes plus un client mais plutôt un ami. Des livres à découvrir, des CD à écouter, des photos à admirer. Petite fatigue ? Faites vous masser les mains ou les pieds dans l’espace réservé, le salon de bain. Une petite soif ? Offrez-vous une pause “cafézinho”, côté bar. Vos achats terminés, vous aurez fait deux bonnes actions. Les produits Ekos de Natura Brasil sont non seulement de très bons cosmétiques, mais ils proviennent également du commerce équitable, et ça, ça n’a pas de prix ! - Maison de Natura Brasil, 2, carrefour de la Croix-Rouge, 75006 Paris. 01 42 22 12 59 ou 0 810 62 88 72. www.natura.com

En route vers la sérénité

Accueil chaleureux, ambiance cosy et verdoyante. En tendant l’oreille vous entendez le doux murmure de l’eau qui ruisselle sur les galets d’une fontaine, le délicat tintement d’un carillon. Ici tout est étudié pour faire de votre halte gourmande, un véritable voyage vers la plénitude et la sérénité asiatiques. Une tour de zen est d’ailleurs là, à vous attendre, avec ses 30 bouddhas. À l’étage, l’agencement et la décoration des pièces est propice à chaque moment d’une vie. Grandes tablées pour délices entre amis ou salon privatif pour escapade amoureuse. Votre palais sera lui aussi transporté de plaisir. La gastronomie que l’on vous sert est tout simplement délicieuse, divine pouvons-nous dire. Chaque plat vous surprendra. Par sa saveur et sa finesse. Vous pourrez traverser ainsi quatre provinces chinoises, Sichuan, Shanghai, Canton et Pékin. Sa carte contenant plus de 80 spécialités (entrées ou plats) fait le tour de tous les goûts possibles et imaginables. Végétarien, à la vapeur, à l’étouffé, sur plaque chauffante, viandes, volailles ou poissons, c’est selon vos envies. La différence sera pourtant là ! Au Zen Garden, on ne cherche pas à faire de la cuisine, on tend vers l’Art Culinaire. Celui qui transforme un besoin physiologique en véritable expédition à travers la culture et l’histoire de la Chine.
- Zen Garden, 15 rue Marbeuf, 75008 Paris. 01 53 23 82 82. Tjs de 12 h à minuit.